Et maintenant qu’on a tapé dans les mains, on fait comment ? – Part 1 : Itinéraire

C’est bien beau d’avoir ce rêve un peu fou de partir en Thaïlande avec une pitchoune de 7 mois, mais comment concrétiser l’essai ?

Itinéraire – quand les envies et le pragmatisme s’en mêlent

Chacun y va de ses envies : Azz, la plage – moi, là où nous ne sommes pas déjà allés – les copains, on vous suit ! Ce qui nous laisse un terrain de jeu représentant 90 % de la Thaïlande !

Nous éliminons les zones à palu (à mon grand regret, mais même si je suis miss optimiste / miss un-peu-inconsciente-sur-les-bords, on ne sait jamais ce qu’il peut arriver, et c’est clair que je m’en voudrai à mort s’il arrivait une « bricole » de ce type à ma fille) : soit toutes les zones frontalières.

Nous tentons d’éliminer les zones les plus touchées par la mousson (ben oui, histoire de faciliter les choses, nous partons en pleine période de mousson ! Youpi !) : soit les îles du sud de la Thaïlande.

Nous épluchons notre guide (Lonely Planet pour ce voyage-là) et regardons les meilleures zones pour cette période (même si cela ne veut pas forcément dire zone sans pluie…). Je découvre alors la région de l’Isan. Petite région peu touristique au nord-est de Bangkok, l’Isan ne ressemble pas au reste de la Thaïlande mais serait un savant mélange avec le Laos, le Cambodge et tout de même la Thaïlande. Meilleure saison pour y aller : la saison des pluies. C’est à cette période que les rizières sont les plus luxuriantes ! Je suis conquise ! Je convaincs mes troupes en mettant en avant l’aspect pratique, c’est accessible en train, super bien pour les loulous ! Nous irons en Isan, le sud de l’Isan, loin du palu et donc du Mékong…
Bangkok bien entendu ! Les copains ne connaissent pas et nous avions vraiment beaucoup aimé cette ville mêlant subtilement modernisme et tradition.

Ayuthaya, l’ancienne capitale de la Thaïlande regorge de temples ! Nous les découvrirons !

Les îles du golfe de la Thaïlande sont également au programme : elles sont préservées de la mousson à cette période-là !

Grosso-modo ce sera notre itinéraire ! Nous ne voulons pas en faire trop ou du moins, trop en planifier de peur de trop fatiguer nos loulous. Vous voyez, nous sommes des parents responsables !

Une réflexion au sujet de « Et maintenant qu’on a tapé dans les mains, on fait comment ? – Part 1 : Itinéraire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *