Marseille, une ville pleine de contrastes

Notre deuxième journée sera sous le signe de la marche (oui oui, comparé à la première journée, nous avons énormément marché !). Nous avons découvert des facettes de Marseille bien différentes les unes des autres.

Prendre de la hauteur auprès de la Bonne Mère

La Basilique de Notre Dame de la Garde a une place de choix dans la ville : au sommet de la ville, sur la colline de la Garde. Plusieurs possibilités s’offrent à vous pour la découvrir :

  • En voiture – il y a un parking au sommet, mais mieux vaut arriver les premiers !
  • En taxi,
  • En bus – la ligne 60 vous y emmènera !
  • En petit train touristique – il vous fera même faire le tour de la ville !
  • Et pour les plus sportifs : en vélo ou à pied !

Et bien vous savez quoi ? C’est cette solution que j’ai choisie pour atteindre la basilique. Et oui, il fallait bien éliminer les chocolats de la chasse aux œufs, plutôt fructueuse de ce matin ! C’est donc armée d’un porte bébé dorsal pour Liza et d’un ventral pour Inès que je décide d’attaquer la grimpette. Merci aux nouvelles technologies, je n’ai besoin que de mon téléphone pour me guider dans la ville ! Et heureusement car ça aurait été encore plus épique alourdie d’un guide dans la main !

Je dois avouer que mes prières à la bonne mère ont été exhaussées : la grimpette m’a été facilitée par une Liza en mode sportive (elle est montée au sommet intégralement à pied ! Oui oui !!!) et une ballade bien sympathique à travers les belles villas marseillaises et les points de vue sur la basilique ! Ouf, car franchement ça grimpe !

La vue au sommet nous récompense de nos efforts : c’est tout simplement magnifique ! Une vue sur la méditerranée, le château d’If, les îles du Frioul et Marseille !

Le mistral souffle fortement, alors nous ne nous attardons pas trop – petite déception – et décidons de découvrir l’intérieur de la basilique… Et comment vous dire sans trop me répéter : magnifique !!! Un coup de cœur pour les coupoles dorées qui me rappellent Istanbul !

Par contre, il y a du monde et Liza adore entendre sa voix raisonnée dans le bâtiment ! Nous nous éclipsons donc sans trop attendre ! Nous poursuivrons le tour de la Basilique, toujours conquises par la vue… C’est vraiment canon !

Ce qui devait arriver, arriva : Liza veut tester son sac ! Allez hop, je la jette dedans et entame la descente sans trop attendre, en portant quasiment 30 kilos sur mon dos ! Je vous ai déjà dit que les cloches ont été trop généreuses avec nous et que je dois éliminer ?!

Se prendre pour un artiste au Cours Ju

J’avoue que je suis contente de croiser Azz à 500 mètres de notre appart ! Il me soulage de Liza et nous filons en direction du cours Julien, le quartier des artistes. Vous allez finir par vous demander s’il y a des transports en commun à Marseille vu que nous faisons tout à pied… Ami lecteur, je te rassure : oui il y a des bus, des tramways et même deux lignes de métro ! Mais nous sommes des marcheurs, sauf quand nous n’avons pas le temps, habitude de routards fauchés que nous avons gardée : si tu n’as pas de sous, tu marches !

Bref, nous voilà donc face aux escaliers menant à la place. Ils courent entre deux façades street artées (comprendre taguées, mais qu’on se le dise tag c’est pas hype ! Le mot en vague : street art !). J’adore cette ambiance et ces couleurs !

Nous montons encore quelques marches et nous voilà sur une grande place habitée de cafés, terrasses, restos. Une nouvelle fois, ambiance décontractée à souhait ! Le Cours Julien ou Cours Ju (si vous voulez vous la jouer marseillais !), est le QG des artistes, des créateurs en tout genre et des musiciens. Les façades sont colorées à souhait, les pilonnes de stationnement recouvert de morceaux de laine tricotée, les pots de fleurs sont home-made et peints de mille couleurs ! Bref c’est super chouette ! Et le top du top, un toboggan pour Liza ! Un bémol, nous sommes dimanche et les boutiques sont fermées ! Ça doit être super sympa en semaine !

Nous continuons dans le populaire et filons vers le quartier de Noailles pour la fameuse pizzeria du marché, pizzas super grandes, délicieuses et bon marché ! Nous traversons le quartier avec ses étals aux senteurs orientales et colorés… J’adore, mais j’avoue qu’on traverse un peu en speed le quartier, les puces ont les crocs (nous ?! non absolument pas !!!! ;-)). En tous cas, la Pizzeria n’a pas usurpé sa réputation ! Nous payerons 14 € pour 1 pizza (60 cm de diamètre) et ½ avec 3 boissons !!! On s’est régalé et le tarif tout doux nous ont conquis, et clairement on vous recommande mais ne vous attendez pas à une belle table, les couverts d’argent de mémé, des verres en cristal, des serviettes voire des nappes ! C’est à la méga bonne franquette !

Du shopping à la Joliette !

Nous repartons en vadrouille, direction les quais de la Joliette ! Et ce qui est formidable, c’est que Marseille me fait mentir : cette fois nous testons le métro. Super étonnant : il est méga propre ! Désolée, j’ai en tête le métro parisien… Bref… Le quartier de la Joliette est l’ancien centre économique de Marseille. En déclin total, il a récemment été réhabilité pour devenir le plus gros quartier d’affaires de Marseille ! Nous ne savons pas vraiment ce qui nous attend, mais permettrons dans les anciens docks qui a su conserver son architecture industrielle et qui abrite aujourd’hui des boutiques originales de créateurs ! Super sympa et l’intérieur est vraiment très chouette !

Nous les traversons entièrement et décidons de mener une expédition glace aux terrasses du port, un centre commercial ultra moderne au bord de mer ! On galère un peu pour trouver un glacier, mais on est ravis de profiter de la vue sur les bateaux de croisière !  Ils sont immenses ! Jeff de Bruges nous sauvera, ouf ! Ça nous donne des forces pour sauter dans un tramway et un bus direction la calanque de Sugiton.

Un peu de nature à Marseille !

La calanque se trouve dans Marseille, mais pour y accéder, nous traversons toute la ville et pouvons ainsi constater son étendue : c’est énorme ! Bah oui, il s’agit tout de même de la deuxième plus grande ville française ! Arrivée au terminus du bus, nous découvrons un campus universitaire qui est le point d’entrée de la rando pour la calanque ! Sérieux les gars, mais comment pouvez-vous bosser dans ce cadre-là ?! C’est splendide !

Un chemin de terre traversant forêt de pins, de chênes, d’arbousiers, de romarin… ça sent bon le sud !!! Les filles dorment sur nos dos, on profite d’être tous les deux pour refaire le monde à l’ancienne, c’est top ! On profite du fait que le chemin ne soit pas vraiment tracé pour se perdre dans la garrigue et nous sommes ravis de tomber sur un promontoire avec une magnifique vue sur la mer !

Nous retrouvons notre chemin et poursuivons notre montée. Nous arrivons aux croisements de deux chemins, l’un file droit vers un promontoire et l’autre descend vers la calanque Sugiton. 

On file droit vers le promontoire pour profiter de la vue sur celle de Morgion. Le mistral souffle énormément, Liza se réveille et a limite les cheveux raides !!! Elle se marre, alors que nous faisons beaucoup moins les malins en grimpant au sommet du promontoire ! Avec les puces sur le dos, la prise au vent est énorme ! C’est limite dangereux ! On en profite un peu et redescendons avec prudence… Ça valait le coup de prendre ce petit risque ! Par contre nous renonçons à la descente à la calanque de Sugiton, le temps passe trop vite en vacances !

Back at home, on gère nos puces, on les met au lit et on se commande un libanais ! C’est top !!! Une nouvelle fois, nous sommes ravis de cette journée et complètement conquis par les calanques ! Du coup, nous décidons demain de filer vers celles de Cassis !

2 réflexions au sujet de « Marseille, une ville pleine de contrastes »

  1. L’article est super !!! Vous me baladez encore dans les quartiers marseillais et c’est tres Bien écrit 🙂 les photos sont super ça donne envie d’y aller un petit Weekend !!! La cours Ju et ses couleurs Ca a l’air ultra sympa tout comme la bonne mère aussi avec sa belle Vue!

  2. J’adore les cheveux de Liza ! Elle a l’air tellement heureuse cette petite (d’ailleurs toute la famille a l’air heureuse), j’espère fort pouvoir vous rencontrer bientôt ! 🙂
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *